Plan Communal de Sauvegarde

Qu’est-ce qu’un Plan Communal de Sauvegarde (PCS) ?

C’est un outil opérationnel et stratégique à la disposition du maire pour l’exercice de son pouvoir de police en cas d’évènement affectant la sécurité civile. Il définit, sous l autorité du maire, l’organisation prévue par la commune pour assurer l’alerte, l’information, la protection et le soutien de la population au regard des risques connus. Il établit un recensement et une analyse des risques à l’échelle de la commune. Il intègre et complète les documents d’information élaborés au titre des actions de prévention. Le plan communal de sauvegarde complète les plans ORSEC de protection générale des populations.

Quel est l’objectif du Plan Communal de Sauvegarde ?

Apporter une réponse de proximité à la crise en se préparant préalablement, en se formant, en se dotant de modes d’organisation, d outils techniques , pour pouvoir faire face à tous les cas : phénomènes sanitaires (épidémies, canicules ), phénomènes climatiques (tempêtes, inondations ) etc.

Est-il obligatoire ?

Oui, dans les communes dotées d’un plan de prévention des risques  naturels prévisibles approuvé  et dans les communes comprises dans le champ d’application d’un plan particulier d’intervention, plan d’organisation des secours élaboré par le préfet pour des ouvrages ou installations présentant un risque technologique majeur (installations Seveso II nucléaires, de transit de matière dangereuse, grands barrages ).
A noter !
Le Plan Communal de Sauvegarde est facultatif mais recommandé pour les autres communes.
Pour la commune d’Angliers, les principaux risques sont :
– Tempête, séisme, inondation (pour les habitants en limite du marais), transport de matières dangereuses sur la RN11, épidémie, canicule, etc…

Qui élabore le plan communal de sauvegarde ?

Il est élaboré à l initiative du maire de la commune, qui informe le conseil municipal du début des travaux d’élaboration du plan, par les propres services de la mairie ou de la communauté de communes, en s’appuyant sur les services de l’état et le SDIS, le centre de gestion, des prestataires privés. Il est révisé en fonction de la connaissance et de l’évolution des risques ainsi que des modifications. Dans tous les cas, le délai de révision ne peut excéder cinq ans.
A l’issue de son élaboration ou d’une révision, le plan fait l’objet d’un arrêté pris par le maire qui le transmet ensuite au préfet.

Quel est le contenu du plan de sauvegarde ?

Le plan communal de sauvegarde est adapté ayx moyens dont la commune dispose. Il comprend :
– le document d’information communal sur les risques majeurs (DICRIM)- le diagnostic des risques et des vulnérabilités locales (nature des risques, localisation des zones à risques, cartographie)
– l’organisation assurant la protection et le soutien de la population : il s’agit des dispositions internes prises par la commune afin d’être en mesure à tout moment d’alerter et d’informer la population et de recevoir une alerte émanant des autorités. Elles comprennent notamment un annuaire opérationnel et un règlement d’emploi des différents moyens d’alertes susceptibles d’être mi en oeuvre
– les modalités de mise en œuvre de la réserve communale de sécurité civile.
En outre, il est dans l’intérêt des communes d’établir toutes les informations relatives à la population :
– la population permanente comprenant le nombre d’habitants permanents : la répartition de la population sur le territoire de la commune (hameaux, quartiers) sans oublier les populations identifiées « à risques » tels que les lieux d’accueil d’enfants et d’adolescents (nombre de crèches, de garderies, d’écoles maternelles, d’écoles primaires, de collèges, lycées et universités…)
– les personnes âgées n’ayant pas d’aide auprès d’elles
– les personnes à mobilité réduite
– la population saisonnière principalement les résidents secondaires, les activités touristiques (nombre d’hôtels, de camping, de gîtes…)
– les activités ponctuelles : type de manifestations ou d’événement (lien de la manifestation ou de l’événement, date ou période, affluence), organisateur…

Vous avez plus de 18 ans et vous voulez vous rendre disponible pour votre commune en cas d’incident ou de besoin humain : vous pouvez vous inscrire dans la réserve communale de sauvegarde.

Si vous êtes secouriste, merci de le faire savoir.
Prendre contact avec la mairie pour plus d’information.
Merci d’avance pour votre participation !

 

Fièrement propulsé par WordPress